• Il est plus facile d’établir des relations commerciales avec des pays tiers lorsqu’on est membre de l’UE : cela rassure le fournisseur ou le client qui accepte de produire ou recevoir les factures en EUROS.
  • Nous pouvons faire des virements directement en EUROS sur les comptes bancaires de nos différents partenaires asiatiques ; l’un d’eux possède un compte en DOLLARS mais a aussi ouvert un compte en EUROS pour faciliter nos transactions.
  • Côté douanes, certains régimes spécifiques mis en place par l’Union douanière européenne limitent ou exonèrent les frais à l’importation (c’est le cas pour l’Inde par exemple).
  • Nos fournisseurs de matières peuvent partager leurs stocks au niveau européen sans surcoût financier, ce qui facilite les approvisionnements.
  • Les lois européennes, en matière de télécommunications, ont conduit à la suppression des frais supplémentaires lorsqu’on appelle un numéro (fixe ou portable) de la zone EURO.
  • En revanche, l’Union Européenne a aussi conduit à l’alourdissement de certaines démarches administratives ou normatives (ex. déclaration des bénéficiaires effectifs de la société, normes EN, …).

Katy Cailloux, dirigeante d’ESTI2, société d’ingénierie et de sous-traitance industrielles à même de proposer des solutions adaptées au besoin client en France ou en Asie.
Contact : 04 50 65 25 47 – contact@esti2.comwww.esti2.com

Catégories : Actu Entreprise