Avec le déconfinement, la reprise d’activité au sein des entreprises en Haute-Savoie, se consolide mais les indicateurs économiques restent en berne et les chefs d’entreprise sont préoccupés par « l’après ».

Enquête flash 5 réalisée auprès de 116 chefs d’entreprise, tous secteurs d’activité confondus, du 4 au 8 juin 2020 (dont 67 % industriels)

La reprise, soutenue par l’annonce du déconfinement, se concrétise par une activité moins partielle (58 % VS 42 % en sem.19) et une fluidité plus grande des approvisionnements et des relations avec les prestataires extérieurs. Le déconfinement a permis de renforcer le présentiel des salariés sur site (67 % VS 45 % sem .19). On observe également l’enrayement de la chute de plusieurs indicateurs économiques (qui restent toutefois tous très orientés vers la baisse pour: chiffre d’affaires majoritairement compris dans une fourchette de -40 % à -70 %, sous activité pour 72 % des entreprises, carnets de commandes France et Export jugés insuffisants pour 65.5 % et 52 % respectivement) .

Pour autant, au-delà de la vie économique, l’activité partielle continue d’être conditionnée par la gestion de la garde d’enfants et la réouverture des établissements scolaires. Le mois de juin se présente comme une période transitoire, de reprise progressive, mais aussi de projection sur l’avenir : une fois réalisées les commandes prises avant le confinement, est-ce que les flux d’affaires vont reprendre pour assurer une rentrée de septembre « normale » et une fin d’année positive ?

Les entreprises pressentent que le retour à la normale va prendre du temps et se demandent si toutes les aides et plans de relance gouvernementaux vont profiter à leur activité. Ils se préoccupent déjà de « l’après » : carnets de commandes, remboursement de la dette – qu’elle leur incombe ou qu’elle soit publique – et comment maintenir les compétences en leur sein.

Télécharger l’analyse de l’Enquête flash4 11 juin mai 2020 sur l’intranet

Catégories : A la uneActualités